L’aéroport de Charleroi

L’aéroport de Charleroi est dirigé par la « Brussels South Charleroi Airport ». Il se situe dans les quartiers Sud de Bruxelles, et est parfois confondu avec l’aéroport de Bruxelles qui est dirigé par un autre organisme. D’une superficie de 1245 hectares, il est, par sa taille, le deuxième plus grand aéroport de toute la Belgique.

C’est le plus important de la région Wallonne par rapport au flux de passagers qui y passe. En 2008, un nouveau terminal a été créé pour augmenter encore plus sa capacité de prise en charge des voyageurs. Par an, 5 millions de personnes parcourent désormais ses couloirs. Pour s’y rendre, le voyage n’est pas très long. L’ aéroport de Charleroi est à seulement 7 kilomètres du centre-ville de la commune du même nom, et 30 minutes en voiture de Bruxelles.

L’ aéroport de Charleroi s’est fait une spécialité: il accueille une majorité de compagnies d’aviation low-cost. Par ailleurs les offres de vols vers Bruxelles Charleroi proposées par ces compagnies sont facilement trouvables sur des sites comparateurs de vols, tels que http://www.vol24.fr.

L’aviation légère est aussi présente dans plusieurs des terminaux. C’est en 2001 que le célèbre Ryanair s’installe sur le site. Depuis, la compagnie a bien prospéré au sein de l’ aéroport de Charleroi. Elle en a également inspiré d’autres. Air Service Plus et Air Polonia n’ont pas duré longtemps, mais Wizz Air, Fly On Air, Bue Air et Jet4You officient toujours. Et ce n’est pas fini: tout porte à croire que l’ aéroport de Charleroi est encore en pleine expansion. Un des ministres wallons avait même proclamé que les pistes d’atterrissage pourraient s’allonger pour atteindre les 3200 mètres.

Il faut savoir que l’ aéroport de Charleroi a une longue histoire derrière lui. Dès 1919-1920, une école de pilotage est créée à l’endroit qu’on appelait à l’origine le Mont des Bergers, suivie de travaux sur la maintenance aéronautique. Après la Seconde Guerre Mondiale, le lieu gagne ses galons en tant qu’aérodrome reconnu. Vers 1970, des tentatives de liaisons ratées laissent l’ aéroport de Charleroi quasiment à l’abandon. On ne l’utilise que pour des vols d’avions appartenant à des particuliers, qui utilisent cette base pour leurs loisirs. Heureusement, la BSCA reprend en main l’endroit dans les années 90 et en fait l’aéroport que nous connaissons actuellement. Depuis, la société n’a cessé de croître… A titre d’exemple, le trafic de passagers a augmenté de plus de 600% depuis 2001.

Image: Fernandopascullo via wikimedia

Commenter la contribution