Les bonheurs de la bière belge

La bière belge jouit d’une réputation internationale affirmée. Mais l’on peut se demander pourquoi un tel engouement pour cette production du plat pays.

Eh bien l’on peut tout d’abord dire que la bière belge est un produit de renommée dans le monde entier en premier lieu parce qu’elle est spécifique à la Belgique. En effet, la première « guilde des brasseurs » voit le jour dans la ville de Bruges en 1308 et depuis lors l’on n’aura de cesse de continuer à fabriquer ce doux breuvage, souvent associé à un monastère dans lequel ses occupants s’adonnent au brassage pour gagner leur vie.

La variété exceptionnelle de sortes de bière belge font d’elle une star dans le milieu de la boisson, car elle peut être au goût de chacun : il existe la bière belge de table à faible taux d’alcool (déjà servie dans les réfectoires dans les années 50!), la Pils au goût assez doux comme la Stella Artois, la bière belge des trappistes comme l’Orval ou la Chimay, la Double, Triple ou Quadruple qui sont plus fortes en goût et en alcool, la bière belge ambrée à l’amertume soutenue, la bière blanche souvent agrémentée d’épices et plus douce comme la Hoegaarden, et même une sorte spéciale de bière belge rouge au goût délicieusement fruité comme la Kriek.

Aujourd’hui, il existe 125 brasseries en Belgique, et de nombreux cafés sont éparpillés dans tout le pays qui servent leurs créations. Les plus connus d’entre eux sont le Delirium Café à Bruxelles, le Kulminator à Anvers ou encore le De Garre à Bruges. Les ventes de bière belge dans le monde sont actuellement dominées par les groupes Inbev et Alken-Maes depuis qu’Interbrew (une grande brasserie belge) a fusionné avec le brasseur brésilien Ambev. Les différents modes de fabrication de ces bières (fermentation basse, haute, spontanée et mixte) en fond des produits de choix appréciés dans le monde entier et bien spécifiques à ce joli pays qu’est la Belgique, qui les a vues naître.

 

Photo : Rafael Pauwels

Commenter la contribution