La Région wallonne

La Wallonie est l’une des trois régions de la Belgique, avec la Région de Bruxelles-Capitale et la Région flamande. Elle se situe au sud, tandis que la Région flamande se situe au Nord.

La Région wallonne est dépositaire de l’héritage linguistique roman puisqu’elle a fait partie de l’Empire romain. Le français est par conséquent la la langue la plus utilisée : 253 communes sur 262 sont francophones. Le français n’est toutefois pas la seule langue officielle de la Wallonie puisque c’est également le cas de l’allemand, 9 communes étant germanophones. Si le néerlandais n’est pas reconnu, des facilités sont quand même accordées aux habitants néerlandophones.

La Wallonie compte un peu moins de 3,5 millions d’habitants, pour une densité de 207 habitants par km².
La Région wallonne est composée de 5 provinces (Liège, le Hainaut, le Brabant wallon, Namur et le Luxembourg). Son territoire de presque 17000 km² est aussi divisé en 20 arrondissements, qui se divisent ensuite eux-mêmes en 262 communes. La capitale de la Wallonie s’appelle Namur.

L’emblème de la Région wallonne représente un coq rouge sur un fond or. Il a été adopté en 1913 par le Congrès wallon. Ce symbole est le même que celui du mouvement wallon, un rassemblement politique revendiquant l’identité wallonne et défendant la langue française ainsi que les droits des francophones.

Alors que la Wallonie fut annexée par la France sous Napoléon, la Belgique récupère cette région et devient indépendante en 1830. Après la Seconde Guerre Mondiale, la Belgique devient une république, et sous la pression du mouvement wallon, reconnaît en 1980 la Région wallonne et la Région flamande. La même année, la loi du 8 août 1980 dote la Région wallonne d’un pouvoir exécutif et décrétal. Pour exercer ces pouvoirs, la Wallonie dispose d’un parlement et d’un gouvernement, qui se situent à Namur. En 1993, une réforme de la Constitution de 1970 reconnaît effectivement la Belgique comme un Etat fédéral. Dès lors, les prérogatives de la Région wallonne n’ont cessé de s’étendre.

Commenter la contribution