Le commerce du diamant à Anvers

Anvers se trouve dans le Nord de la Belgique, en Région flamande. Elle est d’ailleurs le chef-lieu de la province qui porte son nom.

Il est facile de s’y rendre car elle ne se situe qu’à une trentaine de minutes de route de Bruxelles. De nombreuses attractions peuvent y être visitées, et son port est l’un des plus grands d’Europe. Il s’agit également d’un haut lieu du commerce de diamant : Anvers occupe d’ailleurs la première place mondiale pour la taille et la négociation. On peut y trouver 1 500 sociétés diamantaires et 4 bourses du diamant ! On estime d’ailleurs que 70 % des diamants vendus dans le monde proviennent d’Anvers ! La ville a été approvisionnée d’environ 134 millions de carats de diamants brut en 2007.

L’origine du commerce du diamant à Anvers remonte au 15è siècle. La plupart des pierres précieuses proviennent alors d’Asie. La principale route empruntée pour les acheminer va de Venise à Bruges. Les diamants y sont alors taillés et vendus. Les artisans de l’époque gagnent une réputation exceptionnelle, et Bruges devient un centre mondial du commerce du diamant. Cependant, le port de Bruges s’ensable progressivement, et il devient de plus en plus difficile d’expédier la marchandise vendue. C’est alors la ville d’Anvers au 15è siècle, dont les infrastructures portuaires sont plus fonctionnelles, qui récupère ce commerce florissant. Cet essor touche le commerce du diamant mais également bien d’autres domaines. Anvers est à cette période une ville florissante à de nombreux points de vue.

La position d’Anvers comme plate-forme mondiale du commerce de diamant n’est cependant pas acquise. La ville entre en concurrence avec Amsterdam à la fin du 17è siècle. Au 18è siècle, elle ne récupère d’ailleurs que des diamants de seconde qualité. Amsterdam est devenue une ville florissante suite à l’indépendance des Pays-Bas. Les artisans d’Anvers vont cependant exploiter les diamants, et les transformer en véritable joyaux. Vers 1860, des mines de diamant sont découvertes en Afrique. L’Europe est alors approvisionnée de manière importante. Le prix du diamant se démocratise. Après la seconde guerre mondiale, Anvers récupère sa place de numéro 1 face à Amsterdam. Le « Hoge Raad voor Diamant » (HRD) est créé afin de certifier de la qualité des diamants taillés à Anvers. A noter qu’un musée du diamant peut être visité dans la ville (« Diamantmuseum »).

Commenter la contribution